Nous vous proposons des sujets de réflexion qui remettent en question le point de vue conventionnel de l’origine de l’univers, de la vie et de l’homme. Notre but est de faire connaître le point de vue créationniste, qui est basé sur le texte de la Genèse ainsi que sur les observations scientifiques. Bonne lecture. Ps : Pour lire les autres articles, cliquez sur l'année, le mois, puis le titre qui se trouve en bas à gauche de la page.

Vous pouvez nous contacter à :

mercredi 31 août 2016

LA TERRE EST UNIQUE DANS LA CREATION




Nous voulons, à présent, nous occuper du caractère unique de la terre en tant que créature de Dieu. Ce caractère unique est marqué par le fait qu’une vie évoluée dans l’univers n’est possible que sur elle. L’homme n’existe que sur terre. La terre a été établie pour l’homme. La Bible dit :
« L'Éternel Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Éden pour le cultiver et pour le garder. »
Genèse 2. 15


L’homme doit dominer sur la création. Ensuite, l’homme a reçu une deuxième mission, celle de veiller sur la création et d’en prendre soin. Car Dieu avait préparé tout ce qui était utile et indispensable à l’homme : « des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger » , un « fleuve pour arroser le jardin », de « l’or qui est pur », « le bdellium et la pierre d’onyx ». L’homme ne disposait pas seulement de nourriture et de sécurité ; il pouvait encore jouir des animaux, des plantes et de toutes sortes de trésors. Mais il n’a pas profité bien longtemps de la création parfaite de Dieu, car il voulait acquérir la « connaissance du bien et du mal ». En faisant cela, il pécha car il désobéit au commandement de Dieu.
Au lieu de concevoir la création selon Dieu, l’homme a développé une autre manière de la concevoir.

« Il a créé la terre par sa puissance, Il a fondé le monde par sa sagesse, Il a étendu les cieux par son intelligence. »
Jérémie 10. 12

Une fois de plus, nous pouvons constater que l’homme est incapable de comprendre la création sans la foi. Il ne peut que lui appliquer les normes qu’il connait. Si elle s’accorde avec ces normes, les événements possèdent, selon les auteurs, « un caractère déterministe qui permet de prévoir les résultats ». Sinon, « ils sont de nature chaotique et le résultat final a le caractère d’une coïncidence ». La vie sur terre nécessite, à leurs yeux, « des matériaux, du temps et des coïncidences
heureuses ». Ils pensent : « c’est pourquoi, certaines questions ne peuvent être réglées qu’avec l’aide de notre imagination ». Il est donc impossible à l’homme, sans la foi, de se représenter un Créateur du monde doué de puissance, de gloire, de sagesse et animé de la plus haute intelligence, même s’il admire le caractère unique de la terre. Mais la Bible dit :
« Car la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de l'Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. »
Habacuc 2. 14

Si l’homme n’est qu’un animal, comme le prétend la théorie de l’évolution, la terre n’a pas de signification particulière dans le cosmos. Si l’homme n’est pas un animal, mais un être créé à l’image de Dieu, une âme vivante créée par le souffle de Dieu, alors la terre a, dans l’univers, une position particulière. La Bible le confirme :
« Ainsi parle l’Éternel : Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied. »
Esaïe 66. 1

Si la création est le trône et le marchepied de Dieu, nous ne pouvons pas dire qu’elle est sans importance. Nous nous opposons au principe de médiocrité. Le « principe de médiocrité », aussi appelé « principe copernicien », affirme que la terre n’a rien d’exceptionnel, mais qu’elle est une planète rocheuse typique, c'est-à-dire, normale, dont les caractéristiques sont très répandues. Les deux auteurs s’opposent aussi à ce principe.


La recherche fondamentale a dû reconnaître que la terre n’est pas une planète quelconque parmi beaucoup d’autres, mais qu’elle est exceptionnelle et qu’elle a un caractère unique, non reproductible. Elle seule est appropriée pour la vie de l’homme, à qui Dieu a donné son souffle de vie. Des êtres vivants évolués et complexes dans l’univers ne peuvent exister que sur la terre. Elle seule possède les bons paramètres, ces grandeurs caractéristiques, non modifiables, comme par exemple la bonne composition chimique ou la bonne distance par rapport au soleil, pour que la vie puisse exister et perdurer. Qui a fourni ces paramètres ? Qui a donné ces règles ? C’est le Créateur qui a édicté les bonnes règles et fixé les bons paramètres :
« Qu'ils (les cieux créés par Dieu) louent le nom de l’Éternel ! Car il a commandé, et ils ont été créés. Il les a affermis pour toujours et à perpétuité ; il a donné des lois, et il ne les violera point. »
Psaume 148. 5-6

Les conditions préliminaires les plus importantes pour l’existence d’une vie complexe sur terre

La bonne galaxie et la bonne position au sein de la galaxie


Si l’on considère les différentes régions de l’univers, toutes, à l’exception de notre système solaire, apparaissent comme des zones mortes, probablement hostiles à la vie humaine.
Les galaxies connues, les plus lointaines, sont l’objet d’intenses activités ; les quasars, les supernovas et les trous noirs en leurs centres développent des énergies qui détruisent tout.

Que sont ces corps célestes très dangereux ?

Les quasars sont des objets qui rayonnent, qui possèdent une grande masse, de l’ordre de 8 à 10 fois la masse de notre soleil et qui sont les plus éloignés de nous. Les explosions de supernovas se produisent au sein d’étoiles géantes et développent des énergies équivalentes à des millions de bombes nucléaires. Les trous noirs sont des restes extrêmement comprimés d’anciennes et très grandes étoiles. La Bible parle aussi de ces énormes explosions qui témoignent de la force et de la puissance de Dieu :
« Les colonnes du ciel s'ébranlent, et s'étonnent à sa menace. »
Job 26. 11

Seul celui qui a créé la terre et qui connait les galaxies et les étoiles a pu déterminer sa place exacte dans l’univers. Notre galaxie, appelée la « Voie Lactée », a un diamètre estimé de 85 000 années-lumière. Notre système solaire, au sein de cette galaxie, se trouve sur un bras en forme de spirale, composé d’une relativement faible densité d’étoiles et distant du centre de la galaxie d’environ 25 000 années-lumière. Notre soleil se trouve ainsi dans la « zone habitable » de la Voie Lactée. Habitable, encore une fois, signifie que l’homme, théoriquement, pourrait y habiter. La limite intérieure de cette zone est déterminée par la présence d’une forte densité d’étoiles et par les dangereuses sources d’énergie du centre de notre galaxie, mentionnées plus haut.

Dans cette zone interne, à cause du froid ou de la chaleur, à cause des rayons gamma, des rayons X ou d’autres dangereuses sources de rayonnement, ni l’homme ni aucune forme de vie ne pourrait survivre. La limite externe de cette zone est déterminée par une faible concentration d’éléments lourds. Ceux-ci sont cependant nécessaires aux êtres vivants et au maintien de la chaleur sur terre. 26 éléments sont indispensables à une vie évoluée. Parmi ceux-ci, il y a le carbone, l’oxygène, l’azote, le phosphore, le potassium, le sodium, le fer et le cuivre. D’autres éléments radioactifs comme l’uranium, le thorium et le potassium sont nécessaires pour produire la chaleur de la terre.

La bonne distance par rapport au soleil

La propriété fondamentale de la terre, nécessaire au maintien de la vie, est sa position, son éloignement par rapport à son étoile centrale, le soleil. Elle lui assure des conditions environnementales appropriées et maintient à sa surface l’eau à l’état liquide.
La distance par rapport à l’étoile centrale doit être suffisamment importante pour que la terre échappe aux effets de la dangereuse « force de marée ». Cette force causerait autrement une rotation synchrone de la terre, synchrone avec sa période de révolution autour du soleil, et elle lui présenterait toujours la même face. L’atmosphère de la terre gèlerait alors, à  commencer par la face non éclairée par le soleil, puis sur tout le globe.

Le Créateur régit l’univers et y met de l’ordre

« Ainsi parle l’Éternel : Si je n'ai pas fait mon alliance avec le jour et avec la nuit, si je n'ai pas établi les lois des cieux et de la terre, alors aussi je rejetterai la postérité de Jacob et de David, mon serviteur... »
Jérémie 33. 25-26

La limite externe de la zone habitable d’un système solaire est déterminée par la congélation du dioxyde de carbone CO 2 dans l’atmosphère qui se transforme en neige carbonique. La limite intérieure, quant à elle, est déterminée par l’évaporation des océans qui cause une augmentation du réchauffement conduisant à l’effet de serre. Quand la distance d’une planète par rapport au soleil est inférieure à la distance de la zone habitable, la température est trop élevée pour permettre la vie.

Vénus, par exemple, n’a plus d’océan et sa surface est brûlante. Si la terre était plus proche du soleil de 5% seulement, l’effet de serre serait hors de tout contrôle. Si une planète est plus éloignée du soleil que la zone habitable, sa température est trop basse pour permettre la vie. Ainsi, la surface de Mars est gelée sur plusieurs kilomètres de profondeur.
Europa, la lune de Jupiter est cinq fois plus éloignée du soleil que la terre. Sa température est de -123 °C et une croûte de glace recouvre sa surface. Sous cette croûte se trouve probablement un océan d’eau liquide. Si la terre était plus éloignée du soleil de 1% seulement, elle aurait connue dans le passé une glaciation complète.

La zone habitable continue autour de notre soleil, où l’homme pourrait théoriquement habiter, est donc très étroite. Elle se situe à une distance comprise environ entre 140 et 170 millions de kilomètres du soleil.

La masse appropriée de l’étoile centrale, le soleil


La zone habitable d’un système solaire dépend également de la masse de l’étoile centrale. Les étoiles massives ont une durée de vie plus courte, sont plus chaudes et émettent un rayonnement ultraviolet plus important que notre soleil. Mais la lumière ultraviolette détruit les liaisons chimiques dans la plupart des molécules organiques. Cette lumière est fortement absorbée par l’atmosphère des planètes qui, comme la terre, en possède une et peut alors conduire à la dégradation de cette atmosphère.

Quand l’étoile Sirius dissipe la plus grande partie de son énergie dans le domaine du rayonnement ultraviolet, notre soleil n’en produit que 10%. Des planètes semblables à la terre, gravitant autour d’étoiles massives, ne peuvent avoir ni océans ni couche d’air.
Le Créateur a déterminé pour notre terre la masse appropriée de l’étoile centrale, le soleil. Il demande à Job :
« Connais-tu les lois du ciel ? Règles-tu son pouvoir sur la terre ? »
Job 38. 33

La surface appropriée de la planète

Seules les planètes possédant une surface rocheuse offrent un endroit où la vie peut se développer. La terre est unique parmi tous les corps célestes. La terre héberge la vie, bien qu’elle ait été stérile immédiatement après sa fondation. Ceci crée beaucoup de problèmes aux scientifiques.
« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide... »
Genèse 1. 1
La bonne teneur en carbone est également importante. Il n’en faut pas trop, ni trop peu, mais juste assez pour les organismes. Une planète, à forte teneur en carbone, serait couverte de graphite en surface et contiendrait du diamant et du carbure de Silicium en profondeur. Ceci peut se produire dans des nuages planétaires qui contiennent plus de carbone que d’oxygène.

Les orbites stables des planètes et un voisin protecteur de la taille de Jupiter. Des orbites stables empêchent les collisions de planètes. Dieu a pourvu aux orbites appropriées lors de la création.
« A toi est le jour, à toi est la nuit ; tu as créé la lumière et le soleil. Tu as fixé toutes les limites de la terre. »
Psaume 74. 16-17


Jupiter est une gigantesque boule de gaz qui tourne sur elle-même deux fois en un jour terrestre. Elle est constituée d’hydrogène – à l’état métallique dans le noyau – et d’hélium. Elle est dix fois plus grande que la terre, possède une masse égale à 300 fois celle de la terre et tourne autour du soleil. Elle empêche que les fragments, qui constituent la ceinture d’astéroïdes, ne forment une planète. La planète habitable se devait d’avoir un tel voisin protecteur de la taille de Jupiter, qui ne se trouve ni trop loin ni trop prêt. Cette grande planète qui, sur son orbite presque circulaire, tourne autour de l’étoile centrale, protège contre les comètes et les astéroïdes (les astéroïdes sont des fragments de planètes).


Ses interactions gravitationnelles avec le soleil tiennent les corps célestes à distance. Ainsi, Jupiter protège la zone interne du système solaire des restes d’autres planètes. Dans cette zone évolue notamment la terre. Sans ce « travail de nettoyage », le taux de collision de corps de 10 km de diamètre avec la terre serait 10 000 fois plus élevé. Des météorites de cette taille, percutant la terre, causeraient des catastrophes planétaires et détruiraient la majorité des êtres vivants.


Beaucoup de planètes ayant des masses équivalentes à celle de Jupiter, ont une orbite fortement elliptique qui suggère des interactions gravitationnelles. Ces systèmes planétaires, à la différence de Jupiter et du système solaire, sont très
instables et des planètes internes plus petites, comme la terre, pourraient être expulsées de leur système. Ces planètes, qui sont expulsées, ont une température de surface de -270 °C.

Les scientifiques pensent que la formation de Jupiter et sa stabilité sont une coïncidence. Des planètes gazeuses géantes, de la taille de Jupiter, et évoluant sur des orbites circulaires, sont rares.
Une fois de plus, quand les hommes n’acceptent pas le Créateur, c’est une coïncidence qui tient lieu d’explication.

Le système solaire est resté durant toute son existence stable et ceci, grâce aux positions, aux masses et aux orbites presque circulaires de Jupiter et Saturne, ainsi qu’à leur distance réciproque, qui reste constante.
Ce n’est pas une coïncidence si nos grandes planètes gazeuses évoluent sur des orbites stables et circulaires. C’est le plan de Dieu :
« Que tes œuvres sont en grand nombre, ô Éternel ! Tu les as toutes faites avec sagesse. La terre est remplie de tes biens. »

Istvan BARANYI

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés

Autres articles classés par dates, cliquez sur l'année puis sur le mois :

Servez-vous !

Vous pouvez enregistrer, imprimer, photocopier, et distribuer librement ces articles.

Conférences

C'est avec joie que je vous offre mes modestes services si vous le jugez utile, en vous proposant de faire des conférences. Ces messages sont illustrés par un support visuel.

Voici les sujets :

* La création (genèse 1) : Le récit des origines selon la Bible.
* L’origine du mal, de la souffrance et de la mort. (genèse 3)
* Les premiers hommes, et l'origine des races.
* Le plus grand cataclysme de tous les temps : Le déluge et ses conséquences.
* Les fossiles : Avec présentation de quelques spécimens.
* Les dinosaures et la Bible : Ont-ils existés ? Comment étaient-ils ? Que sont-ils devenus ?...etc
* L'évolution et ses conséquences dans la société : On reconnaît un arbre à ses fruits.
* Quelques évidences démontrant l’impossibilité de la théorie de l’évolution.
* La maladie et la santé : Alimentation, pollution...

Chaque étude dure environ 1 heure, et il est préférable de faire une série d'au moins trois réunions. Je ne demande pas de participation financière. Ce qui importe, c'est l'édification du Corps de Christ.

Au service du Seigneur Jésus Christ et à votre service.


Pierre Danis



Pour recevoir les nouveautés

Voici un livre intérréssant

Voici un livre intérréssant
Ce sont des généralités sur l'évolution

Voici des bons livres :

  • Si les animaux avaient la parole
  • Os et roches
  • Qui était la femme de Cain ?
  • Les dinosaures et la Bible
  • Nos origines en question
  • Merveilles de l'ètre humain
  • Questions qui reviennent toujours

Qui étaient Adam et Eve ?

Voici des super DVD que je vous conseille :

  • "Qu'est-ce que la science?"
  • "Débat sur les origines"

Les montagnes du Vercors

Les montagnes du Vercors
Ma région

Etudier la Bible

Nous vous proposons des études bibliques sur toute sorte de sujets, sans trop de commentaires, que vous pouvez utiliser librement et gratuitement pour votre édification personnelle ou pour enseigner d'autres personnes.
Ces études sont le fruit de 42 ans de lecture quotidienne de la Parole de Dieu, dont 37 ans de service missionnaire à plein temps.
Vous les recevrez par COURRIEL (email) sur votre demande.

pierredanis@orange.fr

Rechercher dans ce blog

Libellés

Membres