Nous vous proposons des sujets de réflexion qui remettent en question le point de vue conventionnel de l’origine de l’univers, de la vie et de l’homme. Notre but est de faire connaître le point de vue créationniste, qui est basé sur le texte de la Genèse ainsi que sur les observations scientifiques. Bonne lecture. Ps : Pour lire les autres articles, cliquez sur l'année, le mois, puis le titre qui se trouve en bas à gauche de la page.

Vous pouvez nous contacter à :

mercredi 30 octobre 2019

Darwinisme !!!


Avez-vous déjà réfléchi à ce que darwinisme a engendré ?


  Avez-vous déjà réfléchi à ce que le darwinisme a concrètement produit avec sa théorie de la "survie du plus apte" ?

Savez-vous que Marx et Hitler, pour ne citer qu'eux, ont été fortement influencés par Darwin, trouvant dans sa théorie une "base scientifique" au concept de "suprématie de la race aryenne" ou de "lutte des classes"...  pour finalement aboutir aux plus horribles génocides de l'histoire ?

Pensez au massacre de 6 millions de juifs - ou encore aux "purges" staliniennes et à leurs millions de victimes. Ce sont des conséquences concrètes. N'est-ce pas ?
Vous-êtes-vous demandé quel esprit pouvait inspirer une idéologie qui allait oser contredire le récit biblique - et dans le même temps aboutir au massacre de millions d'hommes, de femmes et d'enfants ? *

L'histoire permet souvent de révéler le vrai visage d'une idéologie.
Alors ne laissez plus Darwin vous tuer !
 
Patrick Vauclair, Chargé de communication


 *N’oublions pas le plus grand génocide de tout les temps : Plus d’un milliard d’avortements dans le monde depuis sa « légalisation ». Pierre Danis   http://ivg1.blogspot.com/


mercredi 25 septembre 2019

Un professeur de génétique dit « NON » à la théorie de l’évolution

Maciej GIERTYCH, professeur à l’institut de dendrologie de l’académie des sciences polonaise

On m’avait enseigné que la paléontologie nous donnait de nombreuses  preuves de l’évolution…
Mais à ma grande surprise, j’ai constaté qu’il n’y a pas de preuves, non seulement en paléontologie, mais aussi en génétique, de même qu’en sédimentologie, dans les méthodes de datation, et en fait dans toutes les sciences.


Microévolution

Les populations sélectionnées et adaptées sont génétiquement plus pauvres (moins d’allèles*) que les populations naturelles non-sélectionnées desquelles elles sont issues.

Croisement

Les croisements éliminent les gènes non désirés, donnant des formes domestiquées, génétiquement plus pauvres. Généralement ils périssent lorsqu’ils sont laissés sans aide humaine. Sauf s’il y a un croisement avec des formes sauvages qui renouvellent le bassin génétique.

Mutations positives ?

Il y a beaucoup d’exemples de mutations négatives ou neutres, mais aucune que je pourrais citer comme exemple démontré de mutation positive. La littérature traitant de ce sujet confond souvent les mutations avec les allèles, ou avec les recombinassions.
L’évolution n’est pas une conclusion tirée des observations, c’est une idéologie à laquelle les observations sont appliquées si ça convient, et ignorées si ça ne convient pas.


* Un allèle est une (ou 2, ou plus) forme alternative d’un gène, qui détermine les mêmes caractéristiques mais produit un effet différent. Par exemple : Le gène de la couleur des yeux peut avoir un allèle brun ou bleu.


samedi 17 août 2019

La cigale bossue


La cigale bossue synchronise ses pattes arrière grâce des engrenages naturels

Pour synchroniser le mouvement de ses pattes arrière lorsqu'elle saute, la cigale bossue dispose de deux engrenages naturels équipant l'une et l'autre de ses pattes arrière : emboîtés l'un dans l'autre, ces engrenages permettent à cet insecte sauteur de détendre ses pattes de façon parfaitement synchrone.

Pour synchroniser le mouvement de ses pattes arrière lorsqu'elle saute, la cigale bossue dispose de deux engrenages naturels équipant l'une et l'autre de ses pattes arrière : emboîtés l'un dans l'autre, ces engrenages permettent à cet insecte sauteur de détendre ses pattes de façon parfaitement synchrone.
La cigale bossue (Issus coleoptratus) est un petit insecte sauteur capable de faire des bonds de près d’un mètre. 


 Comment la cigale bossue, ce petit insecte sauteur, fait-elle pour synchroniser le mouvement de ses pattes arrière lors de ses bonds, alors même que le moindre décalage de mouvement entre ses deux pattes arrière pourrait entraîner sa chute au cours du saut ? Simple. Grâce à de véritables engrenages naturels, qui équipent chacune de ses pattes arrière : emboîtées l'un dans l'autre, ces roues dentées, dont chaque dent mesure 20 µm de longueur environ, permettent à la cigale bossue de détendre ses deux pattes arrière de façon parfaitement synchrone.

Cette découverte inédite, qui est à mettre à l'actif des zoologistes britanniques Malcolm Burrows et Gregory Sutton (Université de Cambridge, Royaume-Uni).

Selon les auteurs de la découverte, cette caractéristique physiologique et ni plus ni moins indispensable au bon déplacement de la cigale bossue. En effet, ces insectes sont capables de décoller en seulement 2 ms, pour une vitesse de décollage de 4 m/s, et réalisent des bonds qui avoisinent le mètre. Des performances pour lesquelles la seule synchronisation permise par le système nerveux de l'insecte ne serait pas suffisante.

Grâce à l'action de ces minuscules engrenages naturels situés sur ses pattes arrière, la cigale bossue peuvent ainsi effectuer des sauts parfaitement maîtrisés, sans craindre de partir en vrille en plein milieu du vol.

Mais une question demeure : comment font les autres insectes sauteurs qui ne possèdent pas des engrenages naturels analogues à ceux de Issus coleoptratus, comme les sauterelles ou les puces, pour garder leur stabilité lorsqu'ils effectuent des bonds ? En fait, pour ces insectes, ce problème de stabilité ne se pose pas. En effet, les auteurs de l'étude expliquent que, contrairement aux cigales bossues dont les zones de jonction entre les pattes arrière et le corps sont situées côte à côte, les pattes inférieures des puces et des sauterelles sont fixées à l'opposé l'une de l'autre, de chaque côté du corps. 
Résultat : Une bien meilleure stabilité lors des sauts.


Commentaire de Pierre Danis :

Une technologie aussi complexe lance un défi à la théorie de l'évolution.
Il faut être aveugle pour ne pas y voir le génie du Créateur !

jeudi 18 juillet 2019

La complexité


Aujourd’hui, les organismes sont rangés dans des séquences allant du plus « simple » au plus « complexe » ; mais si nous regardons chaque plan de base séparément, nous nous apercevons que les types « primaires » ne sont pas simples. Ils sont, au contraire, extrêmement complexes. Dès la base de la colonne géologique se trouvent beaucoup d’exemples d’organismes complexes défiant toute imagination : par exemple, l’œil incroyablement complexe des trilobites qui font partie pourtant des animaux "les plus anciens".


 L’apparition quasi simultanée des grands groupes d’invertébrés dès le début de la vie montre la présence d’organes complexes : yeux composés, appareils digestifs, appareils locomoteurs, système nerveux, organes des sens.

Louis Boné







Commentaire de Pierre

Selon le récit biblique et la science, nous allons de la complexité vers la simplicité depuis la chute relatée dans le livre de la Genèse au chapitre 3.

vendredi 14 juin 2019

Dieu a-t-il créé la vie sur d’autres planètes?


Sinon pourquoi l’univers est-il si grand ?
 
par Gary Bates

Beaucoup de gens, chrétiens ou non, ont des problèmes avec l’idée que la terre est la seule planète habitée dans ce vaste univers. En somme, y a-t-il de la vie sur d’autres planètes?

Ceux qui croient que la vie a évolué sur la terre estiment généralement que c’est un “fait” virtuel que la vie a évolué sur d’innombrables autres planètes. La découverte de la vie sur d’autres planètes serait alors considérée comme une confirmation de leur croyance en la théorie de l’évolution.

Même de nombreux chrétiens pensent que “Dieu doit avoir créé la vie ailleurs, sinon ce vaste univers serait un terrible gaspillage d’espace”. Selon mon expérience, cela semble être la principale raison pour laquelle les gens pensent qu’il doit y avoir une autre vie “ailleurs”. Cependant, notre pensée devrait être basée sur ce que Dieu a dit qu’il a fait (révélé dans la Bible), et non pas sur ce que nous pensons qu’il aurait fait, devrait avoir fait ou aurait pu faire.

Tout d’abord, puisque Dieu est celui qui a créé l’univers, cet univers ne peut guère être “grand” à ses yeux. Les humains sont en lutte devant cette immensité parce que notre compréhension est limitée aux dimensions créées de notre espace-temps dans lesquelles nous existons, et c’est hallucinant d’essayer de comprendre des choses qui dépassent notre existence dimensionnelle. La dimension n’est relative qu’à nous en tant qu’habitants de cet univers. Et la dimension et le temps sont quelque peu liés. Étant donné que l’univers est grand pour nous, nous évaluons par exemple le temps qu’il nous faudrait pour voyager à travers lui. Mais le temps lui-même a commencé avec la création de l’univers physique, alors comment pouvons-nous comprendre ce qu’est l’éternité ou ce qu’elle pourrait être? Qu’est-ce qu’il y avait “avant” l’univers? 

De même, comment pouvons-nous imaginer combien Dieu est “grand”? Nous ne pouvons pas utiliser un étalon pour le mesurer, car celui-ci serait fait des atomes mêmes qu’il a également créés. En voici une illustration : on vous demande de construire une petite maison et vous le faites. Ensuite, on vous demande de construire une grande maison. Dans notre espace-temps, pour pouvoir construire cette plus grande maison, il faudrait plus d’efforts et plus de temps. Est-il plus difficile ou plus long pour Dieu de construire un grand univers plutôt qu’un plus petit (selon notre estimation de ce qui est grand ou petit, bien entendu)? Bien sûr que non, car Dieu n’est pas lié par le temps ni par l’espace (qu’il a créés). Ésaïe 40:28 dit : “C’est le Dieu d’éternité, l’Éternel, qui a créé les extrémités de la terre; il ne se fatigue point, il ne se lasse point.”

Nous sommes impressionnés, comme il se doit, par le fait que Dieu a fait des milliards de galaxies contenant des milliards d’étoiles, car c’est l’une des raisons pour lesquelles il les a créées. Mais comme nous venons de dire, la taille n’est pas un problème pour Dieu. Les étoiles sont des structures relativement simples, car elles ne sont que de grandes et grosses boules de gaz. Cela demande bien plus de “contribution créative” pour produire le miracle de Jésus, lorsqu’il a donné à manger aux cinq mille, que pour la création d’innombrables quasars (il y a une immense complexité génétique même dans la structure d’un poisson mort).

La Bible et les ET (extra-terrestres)

On demande souvent : “La Bible enseigne que Dieu n’a créé que la vie intelligente sur terre, mais pourquoi ne l’aurait-il pas fait ailleurs?” Après tout, les Écritures ne parlent pas de tout, par exemple des automobiles. Cependant, l’objection biblique aux ET n’est pas seulement l’argument du silence. Les automobiles, par exemple, ne sont pas une question qui est liée au salut; par contre, nous croyons que c’est le cas lorsqu’il s’agit d’êtres doués d’intelligence, de sensibilité, capables de décisions morales, parce que cela vient saper l’autorité de l’Écriture. 

En somme, la compréhension de l’ensemble du message biblique évangélique nous permet de conclure expressément que la raison pour laquelle la Bible ne mentionne pas les extraterrestres (ET) c’est qu’il n’y en a pas.1 Certes, si la terre devait faire l’objet d’une visite par des extraterrestres réels venant d’une galaxie lointaine, très lointaine, on pourrait alors raisonnablement s’attendre à ce que la Bible — et Dieu dans sa souveraineté et sa prescience — mentionne un tel fait important, car cela redéfinirait manifestement la place de l’homme dans l’univers.

 
La Bible indique que toute la création gémit et souffre sous le poids du péché (Romains 8:18–22). L’effet de la malédiction à la suite de la chute d’Adam a été universel.2 Sinon, pour quelle raison Dieu détruira-t-il toute cette création pour faire place à un nouveau ciel et à une nouvelle terre (2 Pierre 3:13Apocalypse 21:1 et suivants)? En conséquence, tout ET vivant ailleurs serait (injustement) affecté par la malédiction adamique, sans que cela ne soit dû à sa propre faute, car il n’aurait pas hérité la nature pécheresse d’Adam.
  1. Lorsque Christ (Dieu) est venu dans la chair, il est venu sur terre non seulement pour racheter l’humanité, mais également toute la création, afin de tout réconcilier avec lui-même (Romains 8:21Colossiens 1:20). Cependant, la mort expiatoire du Christ au Calvaire ne peut pas sauver ces ET hypothétiques, car il faut être un descendant physique d’Adam pour que Christ soit notre “parent-rédempteur” (Ésaïe 59:20). Jésus a été appelé “le dernier Adam” parce qu’il y a eu un véritable premier homme, Adam (1 Corinthiens 15:22,45), pas un premier Vulcain, un premier Klingon, etc. C’est ainsi qu’il fallait un substitut humain sans péché qui prenne le châtiment que tous les humains méritent à cause du péché (Ésaïe 53:6,10Matthieu 20:281 Jean 2:2; 4:10), sans qu’il soit nécessaire d’expier son propre péché (non existant) (Hébreux 7:27)
  2. Puisque cela signifierait que tout ET serait perdu pour l’éternité lorsque la création actuelle se désagrégera et que les astres embrasés fondront (2 Pierre 3:10, 12), certains se sont demandés si le sacrifice de Christ pouvait être répété ailleurs pour d’autres êtres. Cependant, Christ est mort une fois pour toutes (Romains 6:101 Pierre 3:18) sur la terre. Il ne va pas être crucifié et ne va pas ressusciter à nouveau sur d’autres planètes (Hébreux 9:26). Ceci est confirmé par le fait que l’Église (terrestre) rachetée s’appelle l’épouse de Christ (Éphésiens 5:22–33Apocalypse 19:7–9) et que ce mariage durera pour l’éternité.3 Le Christ ne sera pas un polygame avec plein d’autres mariées venant d’autres planètes.
  3. La Bible ne prévoit pas que Dieu rachètera d’autres espèces, pas plus qu’il ne rachètera des anges déchus (Hébreux 2:16).
Les inclure… d’une manière ou d’une autre !

On a tenté d’inclure des ET dans la Bible en se basant sur cette parole d’Hébreux 11:3 (DRB) : “Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par la parole de Dieu, de sorte que ce qui se voit n’a pas été fait de choses qui paraissent.”

Le mot “mondes” apparaît dans certaines traductions, et certains prétendent qu’il se réfère à d’autres planètes habitables. Cependant, le mot est αἰῶν (aiōn), d’où provient le mot “éons”. En conséquence, les traductions modernes traduisent le mot par “univers” (le continuum espace-temps en entier) parce qu’il décrit correctement “tout ce qui existe dans le temps et dans l’espace, visible et invisible, présent et éternel”. Même s’il se référait à d’autres planètes, présumer d’une vie intelligente sur celles-ci est une extrapolation injustifiée.

Il faut aussi se rappeler que des expressions comme “les cieux et la terre” (Genèse 1:1) sont une figure de style connue sous le nom de mérisme. Cette figure de style est utilisée quand deux opposés ou deux extrêmes sont combinés pour représenter l’ensemble ou la somme de ses parties. Par exemple, si je dis “j’ai peint l’ensemble du bâtiment de haut en bas”, on comprend que cela signifie l’intégralité, l’ensemble du bâtiment. De même, l’hébreu biblique n’a pas de mot pour parler de “l’univers” et peut, au mieux, dire “le tout”; au lieu de cela, il utilise le mérisme “les cieux et la terre”. Il est clair que les passages du Nouveau Testament comme Romains 8:18–22 et Hébreux 11:3, mentionnés précédemment, renvoient à la création dans la Genèse (“les cieux et la terre”), et par conséquent à tout ce que Dieu a fait, ainsi qu’au moment où le temps, tel que nous le connaissons, a commencé. 

L’enseignement de Jésus causait la division entre les juifs, parce qu’ils avaient toujours cru que le salut de Dieu était pour eux seuls. Jésus réaffirmait qu’il serait le Sauveur de toute l’humanité. 

 

Une nouvelle approche

La Bible dit que nous sommes faits à l’image et à la ressemblance de Dieu (Genèse 1:26). L’homme a été immédiatement créé comme un être entièrement intelligent il y a environ 6000 ans et, peu de temps après, il s’est mis à développer des arts et des métiers (Genèse 4:22). Depuis ce temps, nous n’avons même pas été en mesure de développer des technologies suffisamment avancées pour voyager vers d’autres systèmes stellaires. Si les ET étaient capables de développer des vaisseaux spatiaux incroyables, plus rapides que la lumière, pour parvenir jusqu’à nous, on présumerait qu’ils auraient dû être créés avec une intelligence infiniment supérieure à la nôtre, ce qui les rendrait, sous cet aspect, encore plus semblables à Dieu que nous. Ou alors, leur création serait de beaucoup antérieure à la période biblique des 6000 ans et des six jours de création; les ET auraient été créés avant l’homme et auraient eu suffisamment de temps pour développer leurs technologies. Cependant, Dieu a créé la terre au premier jour, et c’est plus tard qu’il a créé les corps célestes, au quatrième jour.

Influencé par des sources extérieures à la Bible

Bien que Heiser n’encourage pas l’évolution théiste, il est favorable à l’idée d’un univers vieux de plusieurs milliards d’années, comme le propose le Dr Hugh Ross, créationniste progressiste.5 En théorie, cela permet d’allouer le temps requis à tout ET invisible pour développer les technologies qui ressemblent pratiquement à de la science-fiction et qui sont nécessaires pour parvenir jusqu’à nous. Mais c’est un raisonnement circulaire.

Ces très longues périodes de temps causent un énorme problème à l’Évangile. Tout d’abord, il est important de comprendre que l’idée scientifique moderne des périodes de temps extrêmement longues (c’est-à-dire des millions et des milliards d’années) découle de la croyance selon laquelle les couches sédimentaires de la terre représentent des ères géologiques.6 Cela dérive du présupposé dogmatique selon lequel il n’y a pas eu d’actes spéciaux de création ou encore de déluge universel, de sorte que les caractéristiques de la terre doivent être expliquées par des processus qui se produisent maintenant.7 Cette philosophie de l’uniformitarisme semble coller parfaitement à la prophétie de l’apôtre Pierre dans 2 Pierre 3:3–7.

Le conflit avec l’Évangile est que ces mêmes couches de roches contiennent des fossiles : tout un étalage de choses mortes, montrant des signes de violence, de maladie et de souffrance. Ainsi, lorsqu’on adopte la vision des millions d’années, même sans évolution, la mort et la souffrance sont alors placées bien avant la chute d’Adam. Cela vient saper l’Évangile et les raisons mêmes pour lesquelles le Christ est venu sur la terre, c’est-à-dire pour renverser les effets de la malédiction. Romains 5:12 affirme clairement que le péché et la mort sont entrés dans la création à la suite des actions d’Adam. Il n’y avait pas de mort avant la chute.

Soyez émerveillés !

Le Psaume 19:1 nous donne une raison majeure pour laquelle l’univers est si vaste : “Les cieux proclament la gloire de Dieu; et l’étendue céleste annonce l’oeuvre de ses mains.” Il y a beaucoup de passages semblables dans l’Écriture. Ils nous aident à comprendre qui est Dieu et combien il est puissant.

Cela nous rappelle que, plus nous découvrons cet univers incroyable, plus nous devrions être émerveillés devant celui qui a tout créé. En résumé, plutôt que de lever les yeux et se dire “je me demande ce qu’il y a d’autre ailleurs?” en s’imaginant des ET que nous n’avons jamais vus, nous devrions plutôt considérer celui-là même qui a fait tout cela.

Y aurait-il une “vie élémentaire” ailleurs dans l’espace ?

NASA Sur Mars, deux Rovers identiques parcourent la surface à la recherche de traces d’eau. Les chercheurs attachés à la théorie de l’évolution recherchent avidement les signes passés ou présents de la vie (même) microscopique. 

La vision globale de la Bible semble exclure l’existence de vie intelligente ailleurs dans l’univers de Dieu. Mais que faire, par exemple, si des bactéries sont trouvées sur d’autres planètes? C’est extrêmement improbable, mais les bactéries “faites par Dieu” ne violeraient pas l’Évangile. En tout cas, tout “microbe sur Mars” serait probablement le résultat de la contamination humaine. Quel serait leur raison d’être? Toute la raison d’être de la création converge vers l’humanité sur cette terre; les formes vivantes de la biosphère magnifiquement équilibrée de la terre font partie de notre système de soutien de notre vie créée.

Si des bactéries sont trouvées ailleurs, dans le système solaire, elles seront considérées comme une preuve que la vie peut “évoluer”. Nous avons cependant prédit précédemment que, dans un cas aussi improbable, les organismes auront un ADN de type terrestre, etc., s’accordant avec la possibilité d’une origine terrestre et d’une contamination apportés par des sondes récentes fabriquées par l’homme, ou provenant de fragments de roches arrachés à la terre par des impacts de météorites.






Messages les plus consultés

Autres articles classés par dates, cliquez sur l'année puis sur le mois :

Conférences

C'est avec joie que je vous offre mes modestes services si vous le jugez utile, en vous proposant de faire des conférences. Ces messages sont illustrés par un support visuel.

Voici les sujets :

* La création (genèse 1) : Le récit des origines selon la Bible.
* L’origine du mal, de la souffrance et de la mort. (genèse 3)
* Les premiers hommes, et l'origine des races.
* Le plus grand cataclysme de tous les temps : Le déluge et ses conséquences.
* Les fossiles : Avec présentation de quelques spécimens.
* Les dinosaures et la Bible : Ont-ils existés ? Comment étaient-ils ? Que sont-ils devenus ?...etc
* L'évolution et ses conséquences dans la société : On reconnaît un arbre à ses fruits.
* Quelques évidences démontrant l’impossibilité de la théorie de l’évolution.
* La maladie et la santé : Alimentation, pollution...

Chaque étude dure environ 1 heure, et il est préférable de faire une série d'au moins trois réunions. Je ne demande pas de participation financière. Ce qui importe, c'est l'édification du Corps de Christ.

Au service du Seigneur Jésus Christ et à votre service.


Pierre Danis



Etudier la Bible

Nous vous proposons des études bibliques sur toute sorte de sujets, sans trop de commentaires, que vous pouvez utiliser librement et gratuitement pour votre édification personnelle ou pour enseigner d'autres personnes.
Ces études sont le fruit de 42 ans de lecture quotidienne de la Parole de Dieu, dont 37 ans de service missionnaire à plein temps.
Vous les recevrez par COURRIEL (email) sur votre demande.

pierredanis@orange.fr

Pour recevoir les nouveautés

Voici un livre intérréssant

Voici un livre intérréssant
Ce sont des généralités sur l'évolution

Voici des bons livres :

  • Si les animaux avaient la parole
  • Os et roches
  • Qui était la femme de Cain ?
  • Les dinosaures et la Bible
  • Nos origines en question
  • Merveilles de l'ètre humain
  • Questions qui reviennent toujours

Servez-vous !

Vous pouvez enregistrer, imprimer, photocopier, et distribuer librement ces articles.

Voici des super DVD que je vous conseille :

  • "Qu'est-ce que la science?"
  • "Débat sur les origines"

J'habite à 3 kms du lac du Bourget, et au pied de la montagne d'oû j'ai pris cette photo...

J'habite à 3 kms du lac du Bourget, et au pied de la montagne d'oû j'ai pris cette photo...
Ma région (Savoie) France

Rechercher dans ce blog

Libellés

Membres